Québec : “Exprimez-vous : Le gouvernement invite les citoyens à participer”

By Robert Robillard - 2 September 2014

Mis en ligne ce matin, le gouvernement du Québec lance officiellement sa “consultation” sur la révision des programmes. Il est possible d’en savoir davantage au https://revisiondesprogrammes.gouv.qc.ca/accueil/.

Il est possible à tous les citoyens de s’exprimer directement en ligne en cliquant ici (mais en respectant la politique éditoriale) ou en contactant plus formellement la Commission de révision permanente des programmes comme suit :

Par courriel : revisiondesprogrammes@crpp.gouv.qc.ca

Par la poste :
Commission de révision permanente des programmes
700, rue St-Amable, 1er étage, bureau 1.400
Québec (Québec) G1R 5E5

Par télécopieur : 418 643-7157

Voici le communiqué mis en ligne ce matin :

“Québec, le 2 septembre 2014 – Le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, M. Martin Coiteux, invite la population à faire part au gouvernement de ses réflexions, commentaires et suggestions en lien avec la révision des programmes.

« Chaque citoyen a des idées et des commentaires à faire sur des programmes et des organismes du gouvernement. Ils ont une occasion unique de s’exprimer et d’alimenter la réflexion du gouvernement. Le contexte budgétaire va nous obliger à faire des choix difficiles. Les Québécois ont leur mot à dire et je les invite à participer en grand nombre! », a déclaré le ministre Coiteux.

Le gouvernement veut s’attaquer de façon durable au déficit structurel du Québec afin de favoriser le financement des programmes et des services prioritaires. Le dialogue social souhaité par le gouvernement permettra à la fois d’alimenter les travaux de la Commission de révision permanente des programmes et d’éclairer la prise de décision du gouvernement.

Une tribune Web grand public : « Exprimez-vous! »

Pour participer à ce dialogue social, la population est appelée à visiter la nouvelle tribune Web « Exprimez-vous! » hébergée sur le site www.revisiondesprogrammes.gouv.qc.ca. Les citoyens peuvent ainsi se prononcer sur les programmes, les organismes et les structures du gouvernement et soumettre leurs idées. Ils ont le choix de rendre public ou non leur commentaire. Une synthèse des commentaires sera effectuée régulièrement et remise aux commissaires dans le but d’alimenter leurs travaux.

Participation des partenaires

Dans le même esprit, le président du Conseil du trésor rencontrera, au cours des prochains jours, des représentants des grands partenaires de l’État, notamment les grandes centrales syndicales, les associations patronales et à vocation économique ainsi que les groupes représentant la jeunesse. Des rencontres seront également pilotées par chacun des ministres, au cours des prochaines semaines, avec leurs principaux partenaires afin d’alimenter les propositions qu’ils feront à la Commission. Par ailleurs, chaque organisation est aussi libre d’acheminer directement un mémoire à la Commission de révision permanente des programmes à l’adresse suivante : revisiondesprogrammes@crpp.gouv.qc.ca.

Participation des gestionnaires et des employés de la fonction publique

Par ailleurs, le président du Conseil du trésor rencontrera les groupes représentant les gestionnaires ainsi que les grands syndicats de la fonction publique. En tant que partenaires de premier plan au sein même de l’administration publique, leurs réflexions et leurs idées alimenteront positivement les travaux de la Commission.

La révision des programmes est un exercice majeur et prioritaire pour le gouvernement et, à cet égard, la consultation des employés est un élément clé du succès. Ce sont eux qui sont au cœur des opérations gouvernementales. Il sera enfin demandé à tous les sous-ministres de consulter leurs employés afin de recueillir des propositions qui permettront d’améliorer le fonctionnement de l’appareil gouvernemental et de réviser à la fois les programmes et les façons de faire.

Révision permanente des programmes

Rappelons qu’au fil des décennies, de grandes transformations – sociales, culturelles, idéologiques – ont emmené l’État à se doter d’outils qui correspondaient aux besoins des différentes époques et qui jetaient les bases pour les générations à venir.

De nouveaux programmes se sont ainsi ajoutés et de nouveaux organismes ont été créés. Certains d’entre eux ont conservé toute leur pertinence, mais d’autres ne sont plus toujours bien adaptés aux besoins d’aujourd’hui. Surtout, au fur et à mesure que les programmes, organismes et structures se sont ajoutés, l’État s’est éparpillé, perdant ainsi sa capacité d’agir là où résident les besoins prioritaires.

C’est pourquoi le gouvernement du Québec a mis en place la Commission de révision permanente des programmes le 11 juin dernier.

« Le temps est venu d’agir et de bâtir sur des bases plus solides. Le temps est venu de nous doter d’un État moderne, ancré dans le 21e siècle. Le temps est venu de prioriser et de ne plus hypothéquer l’avenir. Il nous faut désormais financer des programmes mieux ciblés et plus respectueux de la capacité de payer des citoyens », a conclu le ministre Coiteux.”

On doit maintenant s’attendre à ce que la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise donne bientôt signe de vie puisqu’il existe une complémentarité naturelle entre ces deux initiatives.

Activites-formation-fiscalite-RBRT-Concepts