Budget fédéral du 11 février 2014, quelques prédictions

By Robert Robillard - 28 January 2014

Hier, était annoncé par le Ministre des Finances du Canada, M. Jim Flaherty, que le « Plan d’action économique de 2014 » sera déposé à la Chambre des communes le mardi 11 février 2014, mieux connu sous le sobriquet du « budget » fédéral.

Dans le communiqué à cet effet, on apprend :

« Le budget est le principal document stratégique du gouvernement. On y annonce les moyens par lesquels le gouvernement entend mettre en œuvre ses priorités, lesquelles ont généralement été énoncées sous forme d’engagements électoraux et dans le discours du Trône. »

Allons-y donc de quelques prédictions sur ce budget fédéral!

C’est qu’en tant que poète fiscal, entre deux pressentiments induits par la lecture du paragraphe 95(2) de la Loi de l’impôt sur le revenu, relativement à certains éléments du revenu étranger accumulé tiré de biens, nous avons par ailleurs un accès privilégié à la boule de cristal de l’Oracle.

Et une capacité innée de lire dans les feuilles de thé détrempées bien réchauffées. Sans compter notre maîtrise légendaire de la numérologie, une dextérité à toute épreuve quant à l’hydromancie, aussi pour la lecture des lignes de la main, la compréhension des vents, en plus d’un regard perçant sur le mouvement des planètes et des étoiles.

Bref, un attirail remarquable de dons de clairvoyance est en notre possession…

Sans façon, voici donc quelques citations que l’on retrouvera textuellement, à quelques mots près, dans ce plan d’action économique de février 2014 :

Visions, visions… Au sujet de l’emploi et de la croissance économique…

 « Je vous présente un budget qui encourage l’initiative privée, un budget qui vise à assurer la croissance et des emplois durables pour les Canadiens. » (1) « L’objectif de ce budget est de libérer l’économie pour qu’elle puisse croître et créer davantage d’emplois, en réduisant progressivement le fardeau des déficits et de la dette. » (2)

« Le gouvernement s’emploie à aider les Canadiens à bâtir une économie plus vigoureuse, capable de s’adapter, de concurrencer, de créer des emplois et de prospérer dans un contexte économique mondial en évolution rapide. » (3) « Bien que notre économie continue de prendre de l’expansion et de créer des emplois, l’économie mondiale demeure fragile, les entreprises canadiennes sont confrontées à la concurrence toujours plus vive des économies de pays émergents […] » (4)

Miroir, miroir… entrevoir, concevoir, percevoir cette réduction du déficit…

 « Ce budget vise à rendre l’administration publique plus fonctionnelle et plus efficiente. Il contient les mesures rigoureuses qui sont nécessaires pour réduire le déficit. » (5) « Les déficits considérables limitent notre capacité de promouvoir la croissance et la création d’emplois. » (6)

« Les Canadiens veulent qu’une solution nationale soit apportée au problème national de la dette, et ils veulent que leurs gouvernements agissent sans tarder. » (7) Les Canadiens savent qu’il importe de vivre selon leurs moyens, et ils s’attendent à ce que leur gouvernement en fasse autant. C’est pourquoi le gouvernement est déterminé à assurer une gestion viable et responsable des finances publiques – un engagement qui sous-tend son plan de rétablissement de l’équilibre budgétaire. » (8)

Pleine lune, éclipse solaire, étoile nordique philanthropique… Au sujet de la saine gestion des finances publiques…

« Un secteur privé dynamique et vigoureux doit être soutenu par une administration publique fonctionnelle et efficace. Je propose des mesures visant à rationaliser les activités de l’État, à limiter sa croissance, à organiser un certain nombre de programmes de manière plus rationnelle, à accroître l’équité du régime fiscal. » (9)

« La priorité, dans les réductions de dépenses, est la compression des frais de fonctionnement de l’État. » (10) « Le gouvernement est déterminé à contrôler les coûts administratifs, y compris les coûts liés aux déplacements. Ces dernières années, les frais de déplacement sont à la baisse sous l’effet des mesures de contrôle des coûts annoncées dans les budgets antérieurs. » (11)

Activites-formation-fiscalite-RBRT-Concepts

Nos prémonitions s’estompent soudainement, deviennent brusquement plus floues… Essoufflant et fort exigeant que ce métier de la prédiction et du pronostic. Plus facile de parler et, surtout, de cogiter sur la fiscalité… Tant de sujets demeurent à explorer…

Bon d’accord, d’accord, nous l’avouons. En ce qui a trait à l’avenir, nos dons divinatoires présents s’inspirent en fait du passé.

Mais à la lecture de ces quelques citations, force est d’admettre que plus ça change, plus c’est pareil en termes de politique budgétaire… L’histoire, ici on peut le dire sans crainte de se tromper, se réécrit et se répète…

(1) Canada, ministère des Finances du Canada, Le budget en bref, assurer le renouveau économique, le 23 mai 1985, p. 1.

(2) Canada, ministère des Finances du Canada, Le budget en bref, le 26 avril 1993, p. 1.

(3) Canada, ministère des Finances du Canada, Le budget en bref, le 26 avril 1993, p. 2.

(4) Canada, ministère des Finances du Canada, Le plan d’action économique de 2013, le 21 mars 2013, p. 289.

(5) Canada, ministère des Finances du Canada, Le budget en bref, assurer le renouveau économique, le 23 mai 1985, p. 1.

(6) Canada, ministère des Finances du Canada, Le budget en bref, assurer le renouveau économique, le 23 mai 1985, p. 3.

(7) Canada, ministère des Finances du Canada, Le budget en bref, le 26 avril 1993, p. 1.

(8) Canada, ministère des Finances du Canada, Le plan d’action économique de 2013, le 21 mars 2013, p. 289.

(9) Canada, ministère des Finances du Canada, Le budget en bref, assurer le renouveau économique, le 23 mai 1985, p. 3.

(10) Canada, ministère des Finances du Canada, Le budget en bref, le 26 avril 1993, p. 8.

(11) Canada, ministère des Finances du Canada, Le plan d’action économique de 2013, le 21 mars 2013, p. 293.

 


Pour recevoir les billets par courriel, abonnez-vous dès maintenant :