Bonne année 2014 cher contribuable !

By Robert Robillard - 9 January 2014

Les déclarations de revenus 2013 ne sont pas encore produites que nombre de montants applicables à l’année fiscale 2014 sont déjà connus.

Au fédéral, une faible indexation de 0,9 % sera ajoutée à la plupart des montants pertinents à l’impôt du particulier. Au Québec, le facteur d’indexation est établi à 0,97 %. Il s’agit des taux d’indexation les plus faibles depuis 2010 alors que le facteur était de 0,6 % au fédéral et de 0,48 % au Québec. Au cours des dernières années, ces taux avoisinaient habituellement les 2 % par année.

Parmi les paramètres fédéraux importants, le montant personnel de base passe à 11 138 $ alors que le montant canadien pour l’emploi passe à un maximum de 1 127 $. Les autres montants pertinents à la déclaration fédérale 2014 sont disponibles sur ce lien.

Par ailleurs, l’épargnant prendra note que le plafond du compte d’épargne libre d’impôt (CELI) reste à 5 500 $ tout comme c’était le cas en 2013. La cotisation maximale au régime enregistré d’épargne-retraite (REER) passe à 24 270 $ en 2014.

Au Québec, le taux marginal maximum d’imposition de 25,75 % s’appliquera maintenant à un revenu excédant 100 970 $. Il redevient donc possible de gagner 100 000 $ sans être considéré comme richissime par le régime fiscal québécois, du moins de ce point de vue… Le montant de base passe à 11 305 $ tandis que le montant maximal de la déduction pour emploi, utilisé lors du calcul du revenu net, passe à 1 110 $. Les autres montants pertinents à la déclaration de revenus québécoise 2014 sont disponibles sur ce lien.

Pour ce qui est des cotisations sociales, contribuant à rendre décisivement régressif un régime fiscal devant pourtant être progressif, le taux de cotisation à la régie des rentes du Québec (RRQ) passe à 5,175 % tant pour l’employé que l’employeur sur les premiers 52 500 $ de revenus d’emploi.

Quant au régime d’assurance parentale du Québec (RQAP), le taux de cotisation de l’employé reste le même qu’en 2013 à 0,559 % alors que le taux de l’employeur est également stable à 0,782 %. Mais le maximum assurable est majoré à 69 000 $, augmentant ainsi les charges de l’employé et de l’employeur de 8,38 $ et 11,73 $ respectivement.

Activites-formation-fiscalite-RBRT-Concepts

Enfin, en ce qui a trait à l’assurance-emploi, le montant maximal en gain assurable passe à 48 600 $ en 2014 alors que le taux de cotisation de l’employé s’établit à 1,53 %.

Au palier municipal, les hausses de taxes foncières prévues en 2014 oscillent autour de 2 %.

Et à cela viennent s’ajouter diverses hausses de tarifs dont les incontournables du transport en commun à 2,6 % dans le cas de Montréal, pour le permis de conduire et l’immatriculation, celle probablement à venir pour l’électricité, possiblement de 5,8 %, et l’extraordinaire opportunité de faire davantage d’exercice récemment annoncé, le plus sérieusement du monde, par Poste Canada.

Bonne année cher contribuable!

 


Pour recevoir les billets par courriel, abonnez-vous dès maintenant :